miércoles, 29 de diciembre de 2010

Souvent je passais à côté...


et je ne te voyais pas.

Presque trois ans à tes portes.


J'étais pourtant jeune
ces trois années-là.
Mes yeux voyaient encore bien.
Et pourtant je ne te voyais pas.

Et puis, presque vingt ans plus tard,
sans te chercher, au grès de mes pas,
ma rue, ta rue.
ma vue, ta vue.
moi, toi.


Et un tout petit piaf.



Índigo, de trazos e imagen.